samedi 14 février 2009

Ecole d'Availles - 1932


1er rang au fond de gauche à droite : Marsault Jacqueline, Thomas Anne-Marie, Biet Paulette, Sarrazin Ginette, ? , Pignon Monique, Biet Huguette, Grugeard ? , Vital ? , Sabourault Eliane.
2ème rang : Vallet Odette, Lépine Colette, Guérin Yvette, Girault Jeanine, Gatineau Paulette, Moricet Georgette, ? , Moricet Marcelle, Biet Elise, Duverger Marie, Morin Paulette.
3ème rang : Blanchard Denise, ? , Antigny Madeleine, Debain Paulette, Vital ?, Jutan Jeanine, Biet Raymonde, Jutan ?, ? , Lépine Ginette, Ribreau Huguette, Laroche Rolande.
4ème rang : Laroche Suzanne, Blanchard Colette, Duverger Suzanne, Duverger Raymonde, Bodin Jeanne, Morin Gilberte, Pignon Raymonde.


vendredi 13 février 2009

Ecole d'Availles - 1932.


1er rang au fond, de gauche à droite : Jean Antigny, Edmond Guindeuil, André Lépine, Camille Aubineau, Yves Naudin, Raoul Comte, Georges Simonneau, Camille Caillet, René Moricet, Robert Serrault et Mr Berthon instituteur.
2ème rang : Guy Serrault, Robert Tranchant, André Léger, Guy Deslandes, Raymond Touzalin, Laurent Berthon, Daniel Duverger, Georges Girault, Guy Arnault, Grugeard, Marcel Duverger, Ernest Tranchant, André Davault.
3ème rang : Camille Lépine, Damien Biet, André Guérin, Claude Deslandes, André Bodin, René Baudet, Grugeard, Guy Biet, Gérard Thomas, Serge Baudet, Yacinth Gendreau, Jacques Sarrazin, André Debain.

Mis à part les deux petits du rang devant tout le monde a la blouse noire ou grise. Pas de sabots sur cette photo. Coupes au bol, raie au milieu, mèche un peu longue, finalement peu de cheveux très très courts comme on pourrait s'y attendre. Le p'tit Girault au second rang a même une belle tignasse pleine de grosses boucles dont on imagine sa maman bien fière !

Un p'tit plus pour le tout
J'ai réuni ces photos de classe du village d'Availles-en-Châtellerault grâce à la coopération d'une adorable petite dame qui m'a permis en 2004 de les scanner et qui en appelant à l'aide quelques uns de ses copains d'école m'a permis de les identifier, toutes n'ont pu être datées précisément. Ces photos ont fait l'objet d'une parution dans le bulletin municipal annuel, afin que chacun se retrouve et permette d'éventuelles autres identifications.

jeudi 12 février 2009

Le Château de la Cataudière.



Il y a trois châteaux à Availles-en-Châtellerault. Celui de la Cataudière faisait partie de la paroisse puis de la commune de Prinçay.
Il est situé en contrebas du hameau et contribue avec la vallée à donner à ma petite maison une vue princière ;-)
La véranda n'existe plus aujourd'hui.

Parmi les noms à particule qui ont occupé cette jolie demeure, les Creuzé, les De la Fouchardière, et d'autres encore, je retiendrai plus particulièrement celui d'une de ses châtelaines, une certaine Cora Elisabeth Millet-Robinet qui mérite à elle seule plus d'un chapitre....

Cora Robinet nait à Paris le 28/11/1798. Elle épouse un certain Millet et s'installe au chateau de la Cataudière. L'époux sous intendant militaire de Poitiers et le beau père membre de l'Académie Royale de médecine se lancent dans la culture du vers à soie en 1835 et plantent sur 2 hectares de terrain en bordure du chateau des muriers, le chemin qui longe cette parcelle s'appelle toujours le chemin des muriers. Cora s'investit dans cette entreprise qui voit en 1837 la production de 85 kilos de cocons. Les Millet Robinet ne souhaitent pas sous traiter la filature, ils font venir au chateau une fileuse Tourangelle, particulièrement douée. Ils développent également des procédés de filature qui feront l'objet de rapports très très précis dans différents mémoires d'agriculture de l'époque.

Cora la parisienne prend goût à sa vie de Prinçaysse, elle écrit de nombreux ouvrages dont le plus célèbre est

La maison rustique des Dames

Bible de la vie près de la Cataudière et autres campagnes, je vous livrerai quelques trésors de cet ouvrage qui fait partie de mes grimoires de sorcière ;-)


Cora Millet-Robinet et Marie-Anne Thomas (née Cosmao) seront  les premières femmes décorées de l'Ordre du Mérite Agricole le 28 Décembre 1884, un an après la création du titre, et après Pasteur ( 29 Décembre 1883) qui le sera lui pour ses travaux sur les vignes et le vin.
Il est probable d'ailleurs qu'ils se soient rencontrés, car Pasteur a consacré un ouvrage de 800 pages à l'étude des maladies des vers à soie.....
Il me plait à rêver Pasteur parcourant le chemin des muriers et montant à Prinçay pour l'office de la p'tite église...
Je n'ai trouvé ni portrait ni photo de Cora, elle meurt à Poitiers le 07 Décembre 1890 à 92 ans.

Un p'tit plus pour le tout