mardi 12 février 2013

Lulu a lu la RFG N°204.




Comme toujours un sommaire riche en trouvailles, en sujets de réflexion, autour et au delà de la généalogie familiale.

 - Vous avez demandé la police ?
Amateur de mauvaise graine j'ai foncé sirènes hurlantes direct à la page 50 !
Voilà un article qui ne partira pas aux oubliettes !
Fouiller dans les archives de la police parisienne, un projet plein de promesses, qu'il faut organiser d'autant mieux qu'on vit loin.
Je ne vais pas me lancer dans l'indexation de la mauvaise graine capitale, j'ai bien assez de mes p'tits assassins poitevins, mais quand même... Mes boutures étrangères prirent racine à Paris.  Dans les Archives de la préfecture, je devrais trouver du monde à moi.
Je retiens deux séries :
La Série I qui concerne les nomades et les étrangers, et sa sous-serie IA qui concerne les naturalisations.
La Série G "Renseignements Généraux" concernant les personnes arrêtées autour de 1940/1942.
J'espère trouver des détails sur la naturalisation de mes grand-parents et sur la remise en cause de leur nationalité française en 1942.

-Généalogie et maladies génétiques.
Nadine Pellen nous raconte sa thèse en sociologie. Beau travail de coopération pour lutter contre la mucoviscidose en Bretagne dont le titre prometteur (Hasard, coïncidences, prédestination...) fait hommage à un  maitre  à relire.
De mon coté, modestement, il y a quelques années, voire même un peu plus, je fouillai la vie de familles normandes ou parisiennes, à la recherche d'une pathologie rare, et bien moins grave. Je faisais de la généalogie carabine, sans fouiller dans les registres, l'ADN n'en menait pas large et les claviers étaient mécaniques.  Je me souviens de l'enthousiasme des patients, de leur bonne volonté, de leur curiosité, partageant leur intimité, leur histoire, leur famille, contactant un neveu éloigné, un oncle, un vieux médecin, se prêtant volontiers aux examens complémentaires. Je me souviens de ma fierté à leur faire partager mes petites découvertes, à leur faire comprendre les avancées possibles. Je me souviens de leurs encouragements.  L'enthousiasme de Nadine Pellen  m'a fait chaud au coeur. On ne sait jamais où mène un travail de thèse : " Le paradoxe de cette étude est que pour l'instant nous avons plus apporté à la recherche historique qu'à la recherche médicale." Qui sait ?  Bravo Madame Pellen.

Egalement au programme, un épisode de la saga Notre famille.com et les Archives Départementales.
 Un accord trouvé dans le Rhone tandis qu'ici dans la Vienne, les AD gagnent leur procès contre le même groupe. Faut-il pour assurer la libre réutilisation des données publiques, défendre la marchandisation des archives sans préserver un accord gagnant/gagnant ? L'article met en lumière des coopérations fructueuses, et librement disponibles entre les Archives et les Associations, les Archives et Généanet.
Et bien sur en écho, page 16, le formidable élan contre le paiement de la consultation en ligne des Archives de la Charente, et page 55, le travail des volontaires au sein des associations ! Une synthèse pour méditer, argumenter encore un certain temps..

Parmi les autres sujets à découvrir :



Mais quel brouillon ce notaire ! 
La vie sous le Premier Empire 
Les pensions militaires de la Restauration. 

En kiosque, en abonnement ou en ligne bonne lecture à tous ! 

6 commentaires:

  1. Merci pour cette revue de presse toujours très savoureuse, à la lumière de vos recherches.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Charles Hervis pour ces encouragements ! Je vous dois ma visite à l'OFPRA. Je me dis que j'aurais tout de même bien pu trouver le chemin toute seule ! Mais l'itinéraire de la mémoire n'est pas si simple. Il faut quelquefois un p'tit plus, un rappel, une interpellation, un accompagnement. Pratiquement à chaque numéro, je trouve une piste pour mes racines à moi, celles qui passent si vite la frontière, et ça franchement, c'est bien !

      Supprimer
  2. Toujours un plaisir de lire la revue de la Lulu sorcière :-)
    J'essaierai de faire un retour de ma visite des archives de police de Paris

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Benoit, je compte en effet sur ton rapport détaillé !

      Supprimer
  3. Meri pour cette revue de presse très intéressante et vivante comme toujours. Je ne sais pas si je l'achèterai, je ne sais pas non plus si tu avais fait la revue de presse du numéro 200, ce que je sais, en revanche, c'est qu'à lire tes "revues de presse", cela m'a donné envie d'en acheter une qui m'est "tombée sous les yeux" chez notre marchand de journaux et qui concerne "les Astuces de généalogistes pour vous organiser : préparer votre visite etc ...".
    Bonne journée,
    Bises
    ps - j'espère et souhaite que tes futures recherches soient fructueuses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Annick pour tes lectures toujours attentives ! Le numéro 200 je l'avais commenté :
      http://lulusorciere-archive.blogspot.fr/search/label/RFG
      Ensuite j'ai un peu perdu le rythme avec mes nouvelles responsabilités d'"ancêtre", tu vois ce que je veux dire, je suis débutante en la matière ;-)
      Je vois que tu commences à t'équiper, mon travail de prosélytisme commence à faire son chemin, à quand une petite visite aux archives municipales, pour commencer ?
      Bises !

      Supprimer