jeudi 21 mars 2013

Les amants passent à table - St Romain (86) Echo à De Bretagne en Saintonge


Lorsqu'il n'est pas en guerre pour défendre, au nom des 22 000 signataires de sa pétition, l'accès gratuit aux Archives Départementales de la Charente, en ligne, Bruno Rivet, prend le temps de lire la presse d'antan. Et là aussi, on lui dit merci !

La presse d'antan c'est la récré du généalogiste ! On y trouve des trésors, on y croise ses ancêtres, on révise son histoire de France, on lit des poésies, on devine des charades, et la rubrique faits divers est souvent croustillante. C'est très bien rédigé, et ça repose l'aire paléographique de nos circonvolutions cérébrales.
Hier donc chez Bruno, les Affiches d'Angers nous parlaient... de la Vienne. 
Une affaire d'Arsenic..que je vous laisse savourer.

Vous avez bien lu ? 

Saint-Romain, un p'tit village du coté de Civray, la Godardière y a du monde, qui aurait pu croire qu'il s'y soit passé une affaire si grave qu'elle envoya deux amants à la Conciergerie !
Aujourd'hui impossible pour moi d'aller aux AD 86 !
Faire avancer l'enquête à partir de ma cuisine.
Heureusement que dans la Vienne, les Archives sont en ligne ET GRATUITES !
Les amants vont-ils passer à table ?
Pas une trace d'arsenic dans les Affiches du Poitou ! 1783, 1784 rien trouvé !
Rien dans le répertoire en ligne de la Sénéchaussée de Civray !
Voyons du coté des registres. Dans la Vienne, la consultation des registres est GRATUITE elle aussi et sans limite de consultation. En échange de cette générosité, les généalogistes dépouillent GRATUITEMENT les recensements de population. 50 000 indexations, c'est pas mal. Les bénévoles des cercles généalogiques dépouillent, numérisent, participent au bien commun de l'Archive Publique. La recette est bonne.

Mais revenons à notre soupe.
Que va nous dire de cette affaire le curé de St Romain ?
Sur la famille MOYNOT :


François MOYNOT s'est marié avec Antoinette GILARD dans le village le 1er Février 1780, soit trois ans avant le crime.
Si François est majeur, Antoinette elle, est mineure.

Mineure et enceinte ! Elle donne naissance à son premier enfant à peine deux mois plus tard, un petit Louis qui naît le 23 Mars 1780. M'est avis que ces deux là, n'auraient pas convolé sans ce petit là ! Il y a là une des clés du drame...

Un autre enfant viendra agrandir la famille le 7 Octobre 1782, un petit Jean.
Si nous n'avions pas lu les Affiches d'Angers, rien ne nous aurait orienté vers une mort criminelle.

Le curé note sans commentaire, le 24 Avril la mort du petit Louis. Seul l'absence du père à cette déclaration pose question. Le curé de Saint-Romain n'est pas bavard, c'est dommage !
Nous savons maintenant que la petite victime avait trois ans.
A ma prochaine visite aux AD 86, j'essaierai d'en savoir plus. Un gros dossier de procédure y reste peut-être encore. Sinon, direction les Archives Nationales, deux amants de St Romain y ont peut-être encore quelque chose à nous dire.

Ce sont ces trouvailles, ces échos d'un généalogiste à l'autre, que j'apprécie le plus.
Chercher pour le plaisir de trouver, peu importe pour qui, peu importe si ça ne sert à rien. Peu importe que ce Moynot s'accroche à une de mes branches !
J'aurai appris aujourd'hui grâce à Bruno ce qu'était la Tournelle, j'aurais fait avancer une petite affaire criminelle, qui j'espère un jour trouvera preneur.
Et nous aurons prouvé, une fois de plus, puisque c'est nécessaire, tout l'intérêt des Archives en ligne...GRATUITES : en apprendre sur MOYNOT sans se faire plumer !





3 commentaires:

  1. :-))) j'ai bien apprécié, la lecture de ton texte, vos échanges donc et l'affaire évidemment mais c'est surtout ta dernière phrase qui m'a fait exploser de rire !!!
    bonne soirée, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça me fait toujours plaisir de t'offrir un éclat de rire !
      Bises !

      Supprimer
  2. Bonjour Gloria,
    A l'heure d'Internet, rien ne se perd et tout se transforme, et même s'il y a un rapport éloigné avec notre histoire familiale, résoudre des énigmes criminelles, familiales ou généalogiques ou le tout réuni, servira forcément à quelqu'un un jour ou l'autre.
    Je suis de plus en plus persuadé de l'utilité de nos blogs et "bavardages" :-)
    C'est toujours un réel plaisir de te voir manier la langue française :-)
    Bon we
    En direction du salon du Livre

    RépondreSupprimer