lundi 8 avril 2013

G comme Goût d'enfance. #challengeAZ




Ce challenge me donne l'occasion de faire écho au délicieux billet de Mémoire Vive. 
Tout l'monde n'a pas la chance d'avoir eu une grand-mère apatride qui n'aimait pas faire la popotte.
Moi si.
L'été, à l'heure du goûter, alors que ma copine Edith enfonçait une barre de chocolat à croquer dans son morceau de pain, alors que  Marie-Christine tartinait du beurre sur sa tranche de pain d'épices, moi je partais en voyage...
"Quierès tomar tu gouter ?"
Ma grand-mère, dans un charabia délicieux, me prenait par la main et nous allions au potager.
"Oui Mémé ! J'ai faim !". Je lui répondais toujours en français, toujours.
Au potager, il y avait des groseilles à maquereaux, des framboises, des fraises... Mais nous n'y touchions pas. Nous allions vers les plants de tomate.
Là, je choisissais  la plus mure, la plus juteuse, la plus gouteuse. Elle m'avait appris.
"Non, non pas celle-là ! Esta si! "
De retour à la cuisine, Mémé fendait en deux un morceau de pain et  frottait la mie avec la tomate préalablement coupée.
Il fallait bien l'écraser, en extraire le jus, bien imbiber le pain, tout en répartissant quelques petits morceaux de pulpe, mais pas trop.
Un filet d'huile d'olive ajoutait une pointe de soleil, quelques pincées de sel et c'était prêt.
Elle m'avait ramenée au pays, son pays.
Attablée à la cuisine, la dévorant des yeux, j'attendais en croquant l'Espagne !
Alors, elle sortait sa boite en fer et me racontait une histoire, une histoire dont je vous parlerai une autre fois...

6 commentaires:

  1. Je te vois, je t'imagine d'ici et ai le goût du jus de tomate dans la bouche. C'est génial et quelle chance en effet d'avoir eu une grand-mère du "soleil". Ce billet est savoureux.
    bonne journée,
    bises

    RépondreSupprimer
  2. Merci Annick ! J'aurais pu parler aussi des p'tits déjeuners du grand-père : omelette aux patates dans un gros morceau de pain et un verre de rouge qui pique !

    RépondreSupprimer
  3. Ahhh la mémoire des sens!

    Un brin de nostalgie et beaucoup d'amour, ça donne envie et il en faut une bonne dose de ce mélange dans une chronique familiale et c'est la vie que l'on transmet :)

    Je vais attendre l'été pour essayer cela avec des tomates bio du potager ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En taps à l'apéro c'est parfait aussi !

      Supprimer
  4. Merci Gloria de mettre du soleil dans ce challenge :)
    Moi c'était fromagée avec la mamie berrichonne, et tarte aux oeufs aux laits avec la mamie lorraine :)
    J'ai eu la chance aussi de connaître mes grand-mères.
    Hasta luego

    RépondreSupprimer