vendredi 12 avril 2013

K comme Louise. #challengeAZ



Elle avait du m'en parler avant, mais elle m'en a parlé ce jour-là. Ce jour-là, Louise est née c'était en décembre 1991, le 5. Elle est notre cinquième élément, notre quatrième fille, nous l'avons prénommée Louise. Louise comme ma mère.
Et ma mère ce jour-là, m'a dit, ou redit, qu'elle s'appelait Louise, elle aussi, comme sa grand-mère...
Le temps passe...
Louise grandit, et sa grand-mère lui raconte. "Je me prénomme comme toi et tu te prénommes comme ma grand-mère qui est ton arrière-arrière grand-mère." Elles font de la généalogie sans le savoir... Elles rient. "Tu sais je ne l'ai jamais connue ma grand-mère, elle est morte bien avant ma naissance. C'est pour ça que ma mère est venue en France. Elle m'en parlait souvent, avec tendresse, de ma grand-mère, en me disant que je portais son prénom."
Le temps passe...
Louise grandit, ma mère vieillit, moi aussi et nous nous mettons à la généalogie. Doucement, en respectant les silences, l'émotion qui envahit le timbre de la voix, le regard qui se perd au loin...
Chercher dans les vieux papiers avec précaution...Examiner chaque pièce, analyser au K par K...
Finir par trouver la trace de la grand-mère de Louise.
La trace de mon arrière grand-mère, au hasard.
Lire sur l'épaule de ma mère, un prénom. Un prénom qui commence par un K...Et voir surgir l'enfance.
"Maman m'appelait Kadunika,  ma Kadunika, je n'ai jamais su pourqoi..." me dit Louise, ma mère, petite fille si jolie, si douce et tant aimée.
Sa mère l'appelait Kadunika...Un p'tit nom, une tendresse ? Non.
Elle l'appelait Kadunika, car sa grand-mère s'appelait Kadun.
Kadun est morte turque à Constantinople vers 1914.
Kadunika est née française le 7 Janvier 1936.


6 commentaires:

  1. Kadunika, c'est vraiment très beau !

    RépondreSupprimer
  2. Tellement bouleversant...Merci Gloria.

    RépondreSupprimer
  3. Sur le fil de l'émotion... Merci Gloria !

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Alors là, Gloria, tu m'as "cueillie" si je puis dire. L'émotion me gagnait au fur et à mesure de la lecture de ton texte tendre, doux et aimant, autour de ce prénom, de ta maman, de ta fille. Merci du fond du coeur.

    RépondreSupprimer
  6. non, Kadun n'est pas tout à fait morte en 1914. Tant qu'il reste sur terre un homme, une femme, pour évoquer notre mémoire une part de nous survit. Et elle serait émue Kadun aujourd'hui de constater que grâce à son arrière-petite-fille elle a touché le cœur de gens qui n'avait aucune raison de soupçonner son existence.
    Merci Lulu et bonne soirée.
    Jocelyne

    RépondreSupprimer