samedi 27 avril 2013

X comme Chut... #challengeAZ



On ne va pas toujours les chercher ces p'tits secrets de famille.
Dans un monde de petites gens, ils n'ont souvent laissé aucune trace. Pas de mot d'amour, pas de photo, la vie intime de nos ancêtres reste souvent un mystère.
Et quelquefois ce sont les mathématiques et les calculs des logiciels moralisateurs de généalogie qui nous alertent.
Alors la vie intime, la vie coquine, donne un p'tit coup d'jeune aux photos vieillies.
Et  voilà Marie-Constance qui se laisse entrainer dans les herbes folles par le bel Alfred !
Il suffit de passer le pont, laisse-moi tenir ton jupon !
Il était beau Alfred et sur de lui.
Il venait de Pleumartin le Sarrazin !
Que faisait-il à Senillé ? Il n'y était pas domestique me disent les recensements.
Mais les foires, les marchés, sont propices aux rencontres, aux balades par les chemins.
Marie- Constance a 20 ans, Alfred 22. 
Elle est née à Senillé, il va grandir à Chenevelles.
L'un et l'autre sont à une portée de charrette.
C'était un accident ou déjà une tendre habitude ?
En février pas question d'herbes folles, Lulu voyons,
ce sont les granges qui abritent les
tourtereaux, le foin s'accroche aux cheveux !
Qu'importe
C'est de leur âge !
Alfred Sarrazin et Marie-Constance Ouvrard
se marient le 1 septembre 1885 à Senillé. 
et chut... 
 leur petit Léon Alfred nait le 22 Octobre... de la même année.
Il était temps ! 





Grâce à vos commentaires on aura peut-être ...Un p'tit plus pour le tout !

6 commentaires:

  1. J'ai un cas presque similaire et beaucoup plus contemporain puisque depuis toujours ma grand-mère ne cesse de répéter à toute la famille que ma cousine qui est née après 6 mois de mariage est née prématurée ... Alors on hoche la tête et on lui dit "oui" ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Encore une affaire à régler au plus vite, se marier parce que... Mais le style humoristique de Lulu rend la chose moins grave, et finalement, n'est-ce pas ça la vraie vie ?

    RépondreSupprimer
  3. Comme pour Olivier, une vieille cousine qui disait que pour une prématurée elle était grande, belle bien finie, et faisait l'admiration de tous... voila qui prête toujours à sourire !

    RépondreSupprimer
  4. Ces secrets que l'on ne dévoilent pas ont un goût sucré je trouve... Tu sais si bien les raconter :-)
    GROS BECS

    RépondreSupprimer
  5. Sacrrré vain-dieu , l'amour... cet étrange "aimant" est éternel !
    Il faut laisser "fer" les cœurs et les corps!
    Bon dimanche.
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. Eh oui, en ces temps là point besoin de s'abonner au "Chasseur Français" et encore moins à Internet, les rencontres se faisaient naturellement... l'Amour sur le sentier... et aussitôt dans le pré, comme le bonheur de vivre en harmonie avec son environnement proche de la Nature ...

    Magnifique blog !

    Farfadet 86

    RépondreSupprimer