vendredi 18 octobre 2013

Regarder passer le pèlerin - Archives Insolites de la Vienne.

Source AD86

L'article était en juillet dans Centre Presse, voici le dossier complet avec les photos des actes retrouvés dans les registres. 
Chaussez-vous bien, nous partons à Avanton, Moncontour, Doussay, chasseignes, Arçay, Charroux, Ingrandes, Naintré, Dissay, Vivonne, Cissé, Moussais, Pranzay, Enjambes, chalais.
Peut-être retrouverez-vous les pèlerins passés par Quinçay,Poisay-le-Joli, Varennes, qui sont mentionnés dans le répertoire IN-4-1016, des AD86, je les ai cherchés en vain.
Cet article peut servir également d'exercice de paléographie, si certains veulent s'amuser à corriger, compléter, ils ont tous mes encouragements !
........
Au XVIIème siècle, ce n'était pas encore un itinéraire estival pour cinquantenaire en pleine forme, sur les chemins de St Jacques de Galice, on  marchait, on  souffrait et on s'arrêtait parfois un peu trop tard…
Au 9ème siècle, l’ermite Pélagius rêva d’une étoile dans un champ (Campus Stellae), elle le mena en Galice au tombeau de St Jacques. Devenu  lieu de pèlerinage, on y vient de toute l’Europe humblement et on en revient en homme nouveau, rapportant la précieuse coquille éponyme. L’apogée du pèlerinage est au XIème siècle. Les conditions en sont difficiles et contestées, les siècles passent et les sentiers restent.
Sur ceux du XVIIèe siècle, pas de généticien éthique, pas d’écrivain globe-trotteur, pas d’actrice enjouée,  pas de premier ministre débonnaire et peu pressé. A cette époque, peu importe que la pente fut rude si la route était  droite. On marchait avec sa peine, son chagrin,  son enfant malade, on s'arrêtait épuisé souvent, généreusement accueilli par le laboureur de Doussais comme par le châtelain de Dissay. Ce souffle coupé par la maladie plus que par l'effort des pas, on le rendait là où l'on se trouvait, racontant  en peu de mots  au curé de la paroisse. Celui-ci prenait note, afin de pouvoir rendre à la famille lointaine celui qu'il venait de confier à Dieu. 
D’où viennent tous ces pélerins ? De Champagne, du Mans, de Chartres, de Cambrai,  d’Allemagne et de Poitiers !
Ainsi se sont arrêtés pour l’éternité Geneviève Richet à Avanton, Pierre Robert  à Chasseignes, Jean Auboin à Ingrandes, Pierre Leblanc à Naintré, Claude Claro à Cissé. Mais aussi des enfants malades, Marie Marguerite Joseph meurt à 11 ans  à Chalais, un autre petit à Charroux, quelques jeunes gens. Au total sur les 17 passants retrouvés, dix décès dont six au retour…
Heureusement, la halte du cheminant ne laisse pas que des traces de larmes dans les registres. Au féminin, la pénitente emporte  sous sa pélerine, l'espoir qui arrondit son ventre. Et l'espoir, c’est bien connu, n'attend pas le nombre des pas. Il renait du voyage ! Pour la maman de  Jacquette la bien nommée à Moncontour en 1606,  et deux fois la même journée à Enjambes, le 12 Mai 1736 naissent deux petites Marie-Jeanne, dont l’une est de passante allemande et ne saura se nommer. Elles marchent, enceintes, depuis si loin , depuis si longtemps, depuis l’Allemagne ou la Champagne, elles marchent, elles accouchent, et elles repartent. Six naissances  sur les chemins de Compostelle !
Que savent les pélerins bien chaussés d’aujourd’hui, des pélerins  va- nus pieds d’hier ? Parfois pas grand chose, la quête de l'inaccessible étoile  ne scintille plus comme avant. Alors toi, laboureur de la Vienne, appuyé sur ta bêche, chatelain restaurateur de douillettes chambres d'hôte, toi randonneur du quotidien amoureux des chemins , si tu le croises ou l’héberges, raconte au marcheur, l'histoire des traces de St Jacques laissées dans ton village.

------------
Les pèlerins des registres de la Vienne. 


Avanton 11 Mai 1603 Décès. 
Geneviève Richart de la paroisse de St Benoist de la Ville du Mans décédée dans la maison de François Bailly demeurant à Jarnet paroisse d'Avanton, en retournant de son voyage de St Jacques en Galice. Accompagnée de son mari Pierre Journeau couturier
AD 86 Avanton 1602/1610 page 8
-------------------- 



Moncontour 1er Mai 1606 Naissance. 
Jacquette, fille d'Abraham Guillot et de Michelle Le? 

"Le lundi premier jour de may
1606 feste de messeigneurs St
Jacques et St Philippe fut
baptisée Jacquette fille
d'Abraham guillout et de
Michelle Le Duc et fut
parain René Riviere pelerin
de monseigneur St Jacques
ayant faict le voyage par
la grace de dieu a compostelle
province de galice ou est
située l'église de monseigneur
St Jacques et furent marenes

Janne Vincent et hellene Duplessis"

Toutes les sorcières ont besoin d'une fée : 
Merci Tatiana Yvon  pour ton aide à la transcription et pour tes encouragements ! 

AD86 1591/1621 page 40-41
---------------------



Doussay 26 Juillet 1623 Liste ?
AD86 Doussay 1614/1635 page 10 
--------------------------
Chasseignes 10 Mai 1627 Décès
Pierre Robert 18 ans mort après avoir fait le voyage de St Jacques. 

----------------------

Quinçay 1629 
Non retrouvé. 
-----------------

Arçay Le 24 Mai 1633. Naissance
Naissance de Louis Bernard dont les parents originaires du Mans reviennent de pélerinage. 
AD86 Arçay BMS 1626/1663 page 21
--------------------

Charroux 25 Novembre 1646 Décès
Un petit enfant non nommé qui allait à St Jacques
AD 86 Charroux 
---------------------------

Ingrandes 17 septembre 1657 Décès
Jean Auboin, agé de 25 ou 26 ans venait de ST Jacques en Galice lequel était de la paroisse de ST Jean du Coudray proche de Chartres. 
AD 86 Ingrandes S1656/1673 page 3
----------------

Naintré 22 Aout 1658 Naissance
Naissance sans prénom mentionné d'une fille de Jehan Petit et de Marguerite d'Amouraux de Champagne paroisse de Villon
AD 86 Naintré 1653/1668 page 21. 
---------------

Poisay-le-Joli 9 Janvier 1658 
Non retrouvé 
AD86/IN4/1016
---------------

Varennes 1659 
non retrouvé 
AD86/IN4/1016
----------------------

Dissay 23 Aout 1661 Décès
Pélerin de St Jacques qui meurt au château de Dissay
AD86 Dissay 1637/1668 page 30
------------------

Naintré 14 Novembre 1659 Décès
Pierre Leblanc meurt en revenant de St Jacques vient de St Morin en Champagne. 
AD 86 Naintré S 1632/1668
-------------

Vivonne 19 novembre 1670 Décès
Décès de Louis de Charenton de la paroisse de St Germain de Poitierss
AD 86 Vivonne 1668/1670 page 111. 
------------------

Cissé 4 Octobre 1717 Décès
Claude Louis Claro de Cambray fils de Pierre Claro et Marie Magdeleine Claro décédé en allant en pélerinage à St Jacques
AD86 Cissé BMS 1717/1726 page 7.
-----------

Moussais 13 Février 1723 Décès. 

Nicolas Hurillon 17 ans, de Noyon en allant à St Jacques, tombé malade quelques jours dans la paroisse
AD 86 Moussais 1688/1726 page 62
--------------

Pranzay 7 Aout 1730 Naissance
Marie baptisée par la sage-femme, fille d'allemands se rendant à St Jacques avec un laisser passer. 
fille d Vuolf Kangum Gottardum et Anne Barbe Grillin 
AD86 Pranzay  1729/1736 page 36. 
-----------------

Enjambes 12 Mai 1736  2 Naissances ! 

Marie Jeanne Imbert fille de feu Antoine Imbert de Montauban et de Marie Christine sa femme de Banières. La petite meurt le lendemain




Aujourd'hui le 12 May 1736 a eté baptisé par moy
curé soussigné Marie Jeanne fille d'une passante qui se dit
etre d'Allemagne et allait en pélerinage à St Jacquces dont on
ne sait le nom ayant fait ses couches au village de la
Fanetière? paroisse d'Enjambes dont le parrain a été Jacques

Dion et maraine Marie Jeanne Moinault....

--------------------

Chalais 10 Janvier 1739  Décès
Marie Marguerite Joseph agée d'environ onze ans fille d'Antoine François Henry et de Marguerite Disant les père et mère qui se sont dit originaires de Tegniers la Terrasse en Hénaut revenant de pélerinage de St Jacques en Galice, leur fille est mort lorsqu'ils passaient sur cette paroisse pour retour en leur pays. 

AD86 Chalais BMS 1737/1745 page 22
------------------------

mardi 15 octobre 2013

Juste Cent mots pour assimiler l’intégration. #geneatheme.


Le généathème du mois de Sophie Boudarel  est double : Dévoiler une photo ancienne poignante au coeur du généalogiste et conter en cent mots un ancêtre au choix. 
Voici dans une formule deux-en-un, la plus ancienne photo de ma généalogie familiale. Elle date du XIXème siècle. Cette image revient de loin et n'a pas toujours voyagé dans de très bonnes conditions... Grâce à ce petit jeu, je réalise que mon "bonzaï" généalogique offre à l'arbre familial, le document photographique le plus ancien ! 




Justa Garvia-Vara née en 1895, belle comme une madrilène amoureuse d’un andalou. Argelès plage, Février 39, réfugiée tête haute, pieds dans la neige, un enfant à chaque main. 1960, Pontault-Combault, buissonnière, sur le chemin de l’école, nous bifurquions vers le marché, cherchant la mer sur l’étal aux poissons. 1965, complices, elle raconte l’utopie comme une vague brisée sur le sable. 1968, sous les pavés, un crabe sans plage la dévore. « Tu me guériras », murmure-t-elle… Utopie. 2011, OFPRA-Archives, trésor amer, trois photos, quelques mots ! 2012, grand-mère à mon tour bâtissant sur le sable des châteaux en Espagne !